Un petit come back

Petite suggestion : Avant d’aller plus loin, vous pourriez faire un petit détour par la case About, et ce,  sans passer par la case prison ! Ce blog étant ma première expérience, des améliorations y seront apportées au fil du temps.

Je ne me souviens plus quand & comment j’ai commencé à fumer. Toujours est il, que je suis tombée dans le piège de la cigarette. Je dois avouer avoir volé, à 12 ans, une Royal Menthol, dans le paquet de ma tante Simone. Puis, être allée la crapoter en cachette sur un petit chemin de campagne. Je ne vous cache pas avoir eu un mal au crâne comme jamais, accompagné de nausées… Trois ans plus tard, j’ai stupidement réitéré.
Je ne sais pas trop quel plaisir pouvait me procurer la cigarette… Peut être cela me confortait il dans l’idée de devenir « grande », d’accéder à cette liberté tant revendiquée en brisant les interdits ?

Je me souviens avoir, à de nombreuses reprises, imaginé que ma chambre pourrait être un studio. « Mon chez moi » dont les murs seraient habillés de rayonnages croulant sous les livres et disques vinyles. Le lit séparé du reste par une grande tenture Indienne, brodée d’éléphants, des coussins colorés par terres… Je pourrais y écouter Patti Smith, les Pink Floyd ou Genesis…, sans que mes parents ne me crient : « baisse cette musique ». Et moi de penser : « quand vous me criez ça, votre volume est plus fort que celui de la musique ». Fallait qu’ils viennent casser l’ambiance alors que j’étais en train de refaire le monde, me demander comment virer les centrales nucléaires et être le plus écolo possible. Impensable !

Oui, je rêvais de mon indépendance, de mon petit chez moi, mais pas une seule seconde, le « comment payer les factures » ne m’a effleuré l’esprit ! Il ne faut quand même pas pousser, je n’avais que 15 ans et à cet âge on ne peut pas penser à tout. 🙂

Les seuls moments où je me sentais « être moi », étaient ceux où je me trouvais seule. Je pouvais me créer mon monde imaginaire, discipline dans laquelle j’excellais depuis ma petite enfance. Je ne me sentais pas bien avec les gens de mon âge. J’étais gauche, bourrée de complexes, je me trouvais laide. J’avais envie d’être avec eux et appréciée par eux, mais je ne savais pas m’y prendre.

Moi aussi je voulais rentrer un petit peu plus tard le soir, rester avec les autres. Mais il n’en était pas question. Moi aussi, je voulais porter des jeans serrés, pour être comme mes copains. Mais ma mère ne voulait pas. Elle trouvait cela vulgaire. Ceci dit, j’avais trouvé la parade…  😉

Je naviguais donc entre mes rêves, mes envies, mes frustrations d’ado. Je me sentais – confuse. Depuis bien longtemps, j’avais perdue l’envie de plaire à mes parents mais je voulais qu’ils me reconnaissent en tant que « moi », quelqu’un qui n’était pas « eux ». Et je pense ne pas m’y être très bien employée. Le résultat n’a pas été celui escompté. Donc je crois, que nous nous sommes mutuellement, pompé l’air.

Mes parents quand eux, tanguaient entre petites lueurs d’espoir et crises de nerfs, à s’en arracher les cheveux. Ah, je viens de trouver une, des explications de la calvitie prématurée de Papa ! Combien de fois se sont ils demandé si j’allais enfin rentrer dans le moule. Ben oui, – mais dans quel moule ? C’est bien par là que commence, « un » des problèmes. Les enfants doivent ils devenir représentatif de la famille ? Evidemment que les parents sont guidés par la volonté de bien faire et de vouloir le meilleur pour leurs progénitures. Mais prenons nous réellement en considération la personnalité de nos enfants ?

Publicités
Cet article a été publié dans French. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s