Warning

Je suis vraiment très heureuse qu’Eliott rentre à la maison pour les vacances de Noël mais, je ne peux m’empêcher d’angoisser… La dernière année a été si difficile que je ne suis pas encore complètement remise sur pieds. J’espère vraiment que tout se passera pour le mieux, que ses vrais amis viendront le voir mais que lui ne prendra pas de risques inconsidérés.
Lorsque je suis allée en France pour son anniversaire, nous avons partagé des moments très forts ; regardé des dvds tous deux installés sur son lit, comme lorsque qu’il était petit, puis nous avons beaucoup discuté. Je lui ai expliqué des choses sur mon adolescence, mes premières années de vie d’adulte. J’ai senti qu’à ce moment là, il était capable de les entendre et moi, j’avais besoin de les lui dire. Je devais lui dire parce qu’il fallait qu’il comprenne pourquoi je m’oppose à certaines de ses expériences. A 16 ans, on se croit invincible, on s’imagine connaître la vie mieux que ceux qui ont 40 ans d’apprentissage sur les épaules. Dans certains cas ce n’est pas faux mais ce n’est pas toujours vrai non plus, loin de là. Il y a un tas d’interdits, bien attirants pour les ados, – je sais de quoi je parle. Interdits et ados sont en quelque sorte des « aimants ». C’est dingue ! le magnétisme ne s’est jamais altéré et continue à voyager dans le temps depuis des générations.
Les jeunes doivent avoir leur propre expérience afin d’apprendre la vie, mais il y a des limites, que nous parents, n’avons pas le droit de les laisser  franchir. Malgré toute la prévention prodiguée depuis qu’ils sont en âge de comprendre, certains teens posent malgré tout un pied en dehors de cette limite ; Eliott en fait partie. Ce qui signifie que j’ai loupé quelque chose. Alors maintenant, je dois le dissuader de continuer et il n’est pas trop tard.
Il est important qu’Eliott, tout comme les autres jeunes, comprennent que si l’alcool, la clope, l’herbe, les médocs…, sont  dangereux pour les adultes, ils le sont forcément pour les ados. Eliott va répondre à cela que ce n’est pas un « pétard » où un verre d’alcool de temps en temps qui le rendra addict. Okay mon gars ! sauf que, je doute que dans une soirée de « Djeunes », l’alcool qui circule soit de qualité et que la « weed » ait été cultivée avec des méthodes biologiques. Donc « vous » – je m’adresse à toi Eliott mais aussi à d’autres -, ne savez pas ce que vous ingurgitez et quels seront les effets sur votre organisme et votre psychique. De plus, dans les soirées, il y a toujours le « crétin de service » qui va lancer un jeu à la con tel que boire des verres cul sec. Dans le meilleur des cas, vous passerez votre soirée au dessus des toilettes, si toutefois vous arrivez à les atteindre sans vous gerber sur les pieds… et dans le pire des cas, vous ferez un coma éthylique, ce qui arrive plus souvent qu’on ne le pense. Les copains, seront ils capable  de définir la gravité de votre état et d’appeler les secours ? Si ils ont la présence  d’esprit de les appeler, le feront ils à temps ? Un bon moyen pour finir légume. Et l’herbe, provenant de champs de cannabis aspergés de pesticides tous plus toxiques les uns que les autres. Même le mec qui vous dit qu’il fait pousser ses pieds chez lui, vous ne savez pas avec quoi il les arrose. Le « chite », mélangé à d’autres saloperies dont  de l’huile de vidange.  Et je ne parle pas de l’opium, héroïne, cocaïne, « parfois coupée à la mort aux rats », acides … C’est clair que le petit dealer du coin, ne va pas raconter tout cela. Pensez qu’entre les champs de cannabis & vous, il y a des intermédiaires, et que le but étant de gagner le plus de fric possible, chacun y va de sa sauce afin de couper les produits qui finiront dans votre estomac ou vos poumons tout en prenant soin de bien empoisonner votre sang. Et non seulement ça, il faut savoir que de nombreux ados développent des troubles mentaux suite à une consommation régulière de cannabis.
Tout ce que je viens d’écrire, ne sort pas de mon imagination où d’internet. Les infos proviennent de personnes, – pas très recommandables – et sont confirmées par deux médecins urgentistes à « Saint Georges Hospital ». A vous jeunes gens, d’en tirer les conclusions et de décider de ce qui est bon pour vous. A vous aussi parents, de vous informer, d’ouvrir les yeux sur ce qu’il pourrait de se passer dans une soirée, sans pour autant dramatiser mais, afin de minimiser les risques. A toi Eliott, j’ai envie de te faire confiance. Tu as la chance d’être informé sur beaucoup de choses , et j’espère que tu vas continuer à progresser.
Publicités
Cet article a été publié dans French. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s